GUERRE de 100 ANS et le PRINCE NOIR en BERRY

 

 

*Un contexte favorable à la confrontation:

Au nord, encouragée par les anglais, contestation de l’influence française dans la riche Flandre.

Au sud (ouest), l’Aquitaine, possession anglaise, irrite nos souverains.

A l’ouest en Bretagne, les anglais veulent s’installer…

En 1340, la bataille navale de l’Ecluse, avant port de Bruges, provoque la quasi disparition de notre flotte maritime.

Ainsi commence une guerre qui durera 115 ans…

 

*En 1348, à partir de Marseille, la peste noire se répand, semble-t-il par le commerce fluvial, véhicule des rats et de leurs puces agressives, vide villes et campagnes d’environ 1/3 de leur population, parfois de beaucoup plus.

 

 

A Beaulieu, de 145 feux en 1392, on tombe à 79 en 1408, des années aprés  l'apparition de l'épidémie !

Faute de main d’œuvre paysanne, la famine règne…

 

*En 1556, le Prince Noir, fils aîné du roi anglais Edouard III, lance une chevauchée (raiding expédition) depuis Bordeaux jusque dans notre Haut Berry, il échoue devant Bourges, Issoudun et Chateauroux mais s'empare de Vierzon.

Ses troupes et ses écorcheurs, des mercenaires livrés à eux même, tuent les habitants, les animaux domestiques, détruisent le bâti (habitations, fours, moulins, ponts…) et le rare matériel agricole, pillent, brûlent (= ardent), réduisent, ruinent…

Sir John Wingfield écrit à l’évêque de Winchester : « il n’y a jamais eu autant de pertes [ennemies] et de destructions que lors de cette chevauchée ».

 

Avant de faire demi-tour, le Prince a cherché à passer la Loire. Pour cela il a envoyé des groupes de reconnaissance le long du fleuve jusqu’à Gien pour repérer les gués.

Belleville, petit village affaibli par les fléaux de l’époque était sur leur chemin, l’église a été incendiée…

Entre la peste, la famine, les anglais, à quoi était réduit notre village ?

 

Ces deux tristes sires, le père et son fils qui a “mal tourné” sont représentés sur la Tapisserie de l'Apocalypse, exposée au château d'Angers.